Depuis quelques années, le mode de consommation de la télévision a changé. En effet, depuis l’arrivée du Replay, l’augmentation du délinéaire (replay de différé privé) est de plus en plus élevée chaque année. Selon Médiamétrie, il représente aujourd’hui 5% de la consommation en France. Le replay est donc en train de transformer le mode de consommation de la TV, mais qu’a-t-il changé exactement ? Et quel est son impact sur les programmations TV ?

L’impact sur le direct 

Le visionnage du replay a triplé entre 2014 et 2017 et cela a eu un impact sur le direct. En effet, les audiences des programmes ne sont plus les mêmes. D’une part parce depuis l’arrivée du replay, le nombre de téléspectateurs qui privilégient le direct est en légère baisse. Et d’autre part, parce qu’avant de déterminer quelle chaîne a été leader en audience pour tel jour avec tel programme, il faut également comptabiliser le replay. Ce mode de visionnage des programmes impacte les montants des audiences dans la mesure où il réunit 5,7 millions de téléspectateurs par jour.

Différences selon les types de programmes

L’utilisation du replay varie énormément en fonction du type de programme. En effet, le sport est majoritairement vu en direct. Les grands évènements sportifs comme les JO ou l’Euro 2016 ont été vus à 99,5% en direct.

Alors que la fiction, qui comprend les films et les séries, est visionnée à 45% en replay. Cela s’explique par le fait que les téléspectateurs souhaitent souvent regarder plusieurs épisodes à la suite. Effectivement, 14% d’entre eux ne regardent qu’un seul épisode de manière isolée et 40% d’entre eux regardent toujours au moins 3 épisodes à la suite. Il faut savoir que 50,7% des programmes visionnées en replay sont de la fiction, des téléfilms ou des séries.

Différences selon les types de téléspectateurs

Nous retrouvons d’autres part des différences au niveau des types de téléspectateurs. L’utilisation du replay est plus fréquente chez le jeune public. La moyenne d’âge de ceux qui regardent la télévision est de 46,5 ans contre 39,9 ans pour ceux qui utilisent le replay.

Les moins de 50 ans représentent 60% de l’auditoire et une grande partie sont des actifs. Ceci explique donc le fait que le replay soit surtout utilisé durant le week-end, autrement dit durant les jours où les personnes qui travaillent ont le plus de temps libre.

Même si le replay ne représente que 5% de l’audience totale de la TV, il s’est imposé comme une solution bien pratique pour les personnes ayant moins de temps pour regarder la Télé. Il ne s’agit sans doute pas d’une révolution, mais d’une belle évolution.

You Might Also Like

Laisser un commetaire